Emmanuel Macron Vladimir Poutine LA VISITE

Les images de la visite de Vladimir Poutine en France

Le chef d’État russe, venu officiellement visiter une exposition sur Pierre le Grand, a rencontré pour la 1ère fois son homologue français.

DIPLOMATIE – Emmanuel Macron a accueilli en grande pompe ce lundi 29 mai son homologue russe Vladimir Poutine au château de Versailles pour leur première rencontre qui portera sur une série de dossiers diplomatiques, au premier rangs desquels la situation en Syrie et en Ukraine.

Après une poignée de main appuyée et chaleureuse sur le tapis rouge déroulé dans la Cour de marbre du château , les deux chefs d’État, salués par la Garde républicaine, ont gagné un salon pour entrer dans le vif du sujet avec une rencontre en petit comité, avant un déjeuner élargi et une conférence de presse.

Devant les journalistes, les deux présidents ont fait de la lutte contre le terrorisme l’axe prioritaire de leurs discussions, Emmanuel Macron indiquant qu’il souhaitait « renforcer le partenariat avec la Russie » sur le dossier syrien. Évoquant la possible utilisation d’armes chimiques par l’armée régulière syrienne, le dirigeant français expliqué que leur utilisation déboucherait sur une « riposte immédiate » côté français.

Le président a ensuite évoqué le sort de la communauté LGBT en Tchétchénie, alors que de nombreuses associations dénoncent la répression qui les touche actuellement. « Le président Poutine m’a […] indiqué avoir pris plusieurs initiatives sur le sujet des personnes LGBT en Tchétchénie avec des mesures visant à faire la vérité complète sur les activités des autorités locales et régler les sujets les plus sensibles » a-t-il ainsi assuré.

 

Source : huffingtonpost.fr

Share Button

Pierre Cabaré NE CACHE RIENS

Législatives: un candidat LREM investi malgré une peine d’inéligibilité.

 

C’est une entorse aux règles d’investiture de La République en marche!: Pierre Cabaré, investi dans la 1ère circonscription de Haute-Garonne, a été condamné en 2003 à un an d’inéligibilité, révèle ce dimanche La Dépêche du Midi. En cause, la gestion de son compte de campagne lorsqu’il était candidat divers droite aux élections législatives de 2002 en Haute-Garonne.

Contrairement à la loi, Pierre Cabaré n’avait ni mandataire financier ni compte bancaire spécifique pour la prise en charge de ses frais de campagne, si bien que ses comptes de campagne avaient été rejetés et que le Conseil constitutionnel l’avait sanctionné d’une peine d’inéligibilité.

Pierre Cabaré n’a pas fait mention de cette condamnation auprès de la commission d’investiture d’En Marche! qui avait imposé de « ne pas avoir été condamné à une peine d’inéligibilité » pour être candidat. Un épisode gênant pour Le République en marche, qui souhaite incarner une classe politique irréprochable.

 

Source : bfmtv.com

Share Button

Emmanuel Macron PARIS,PARIS,ON T’ENCULE

Emmanuel Macron sur la pelouse, et sifflé par les supporters du PSG.

 

Le Président de la République, supporter de l’OM, a été sifflé par les fans du PSG, ce samedi, avant le coup d’envoi de la finale de la Coupe de France.

Comme le veut la tradition, le président de la République a assisté à la finale de Coupe de France. A 20h55, Emmanuel Macron, élu le 7 mai dernier, est descendu pour la première fois sur le terrain pour la présentation des joueurs en compagnie de Noël Le Graët, le président de la FFF, et des présidents des deux clubs, Nasser Al-Khelaïfi et Saïd Chabane. Une habitude qui avait disparu ces dernières années.

Les sifflets ont retenti dans les tribunes des supporters parisiens quand le président de la République est apparu sur la pelouse. Les fans du PSG ont entonné des chants insultants envers l’OM… club soutenu par Macron.

Source : lequipe.fr

Share Button

Benoit Assou-Ekotto LA CROUPE DU MONDE DORCEL

Benoît Assou-Ekotto, de la Ligue 1 à star du porno ?

 

INSOLITE – Contacté par Harry Redknapp qui souhaite le faire venir à Birmingham, le défenseur du FC Metz Benoît Assou-Ekotto lui a livré une réponse… inattendue.

“Une carrière de footballeur, ça dure juste 10, 15 ans. Ce n’est qu’un travail. Oui, c’est un bon travail et je ne dis pas que je déteste le football, mais ce n’est pas ma passion”. En ces mots, Benoît Assou-Ekotto expliquait son rapport au football et à son métier dans un entretien accordé au Guardian en 2010. Et à 33 ans, la carrière du Camerounais touche doucement à sa fin. Comme nombre de footballeurs, Benoît Assou-Ekotto songe donc sans doute à sa reconversion. Consultant ? Entraîneur ? Il n’en est rien.

Un changement d’univers en vue ?

En fin de contrat avec le FC Metz, le défenseur a été contacté par Birmingham qui souhaite lui proposer un dernier contrat. Cependant, l’entraîneur Harry Redknapp a reçu une réponse pour le moins surprenante de la part de son ancien joueur (ils se sont côtoyés à Tottenham de 2008 à 2012). “Le seul souci, c’est qu’il a dit qu’il voulait être une star du porno”, a expliqué Redknapp dans des propos rapportés par The Independent. Mais le coach anglais ne perd pas espoir. “Je peux peux-être le convaincre de jouer une année de plus avant qu’il ne fasse ça”, a-t-il ajouté. Alors, ballon ou porno ? Il faudra choisir…

Source : sports.yahoo.com

Share Button

Emmanuel Macron Donald Trump OVER THE TOP

La « féroce » poignée de main de Macron et Trump a emballé la presse américaine.
Habitués à voir leur président malmener ses interlocuteurs, les journalistes américains ont littéralement disséqué l’échange entre les deux présidents.

 

C’était un moment manifestement très attendu par la presse outre-Atlantique. Le président français Emmanuel Macron et son homologue américain Donald Trump se sont rencontrés pour la première fois ce jeudi 25 mai à l’occasion d’un déjeuner diplomatique qui s’est tenu à l’ambassade des Etats-Unis à Bruxelles. Si les deux chefs d’Etat ont échangé des amabilités devant les caméras, leur longue et ferme poignée de main a passionné les médias américains qui ont littéralement disséqué le geste sur les réseaux sociaux et dans leurs colonnes.

Il est vrai que Donald Trump a tendance à serrer la main de ses interlocuteurs avec une vigueur peu commune, les attirant parfois brutalement à lui d’un geste bien peu diplomate. Une habitude dont plusieurs dirigeants étrangers ont déjà fait les frais et qui fait à chaque fois couler beaucoup d’encre dans la presse américaine.

 

Un autre compte-rendu de la rencontre réalisé par le chef du Washington Post à la Maison Blanche faisait lui aussi état d’une poignée de main « d’une durée prolongée ». « Les deux présidents se sont attrapés la main avec une intensité extrême, leurs jointures tournant au blanc, les mâchoires serrées et les visages fermés ».

Macron, un « mâle alpha » à la main ferme

L’analyse politique de cette poignée de main réalisée par certains de nos confrères américains vaut elle aussi le détour. « Trump et Macron apprennent à se connaître avec une poignée de main féroce », titre le Washington Post pour qui le président français « a signalé par sa ferme poigne à son homologue américain qu’il n’était pas le seul mâle alpha dans la pièce ».

Un journaliste du journal britannique The Guardian est allé jusqu’à qualifier la poignée de main de « jujitsu ».

 

Source : huffingtonpost.fr

Share Button

Donald Trump FAIS GAFFE A LA GAFFE

Etats-Unis : nouvelle gaffe de Donald Trump, qui révèle que deux sous-marins américains croisent près de la Corée du Nord.

Le président des Etats-Unis a une nouvelle fois révélé une information sensible à un dirigeant étranger, le président philippin Rodrigo Duterte.

 

Nouvelle bourde de Donald Trump. Le président américain a informé le président philippin Rodrigo Duterte que les Etats-Unis avaient envoyé deux sous-marins nucléaires au large de la Corée, rapportent mercredi 24 mai le New York Times et Buzzfeed. Une sortie qui soulève de nouvelles questions sur la capacité du président américain à traiter d’informations sensibles. « On ne parle jamais des sous-marins ! », se sont exclamés trois responsables du Pentagone interrogés par Buzzfeed.

« Une grande puissance de feu là-bas »

Les deux médias s’appuient sur une transcription rédigée par les services philippins de la conversation téléphonique que les deux dirigeants ont eue le 29 avril. Elle a fait l’objet d’une diffusion « confidentielle » par la division des Amériques du ministère philippin des Affaires étrangères. Selon ce verbatim, Trump a déclaré à Duterte que les Etats-Unis avaient « une grande puissance de feu là-bas ». « Nous avons deux sous-marins – les meilleurs du monde. Nous avons deux sous-marins nucléaires, non pas que nous voulions nous en servir du tout », continue-t-il.

Le New York Times s’est fait confirmer par un haut responsable de l’administration Trump que la retranscription philippine était fidèle aux échanges entre les deux dirigeants. L’attitude du président américain en ce qui concerne des informations sensibles a déjà donné lieu à controverse. Il lui a été reproché d’avoir divulgué des renseignements sur l’Etat islamique émanant d’un pays tiers au chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, et à l’ambassadeur russe à Washington, qu’il a reçus le 10 mai dans le bureau Ovale de la Maison blanche.

 

Source : msn.com

Share Button