Emmanuel Macron BON POINT OR NOT BON POINT

 

Macron distribue les bons et les mauvais points à ses ministres.

Selon Le Canard enchaîné, dans son édition à paraître ce mercredi, Emmanuel Macron s’est récemment laissé aller à quelques commentaires sur son appréciation du travail des différents ministres.

Source : bfmtv.com

Share Button

Jean Marie Le Pen MES MÉMOIRES

Jean-Marie Le Pen va publier le premier tome de ses Mémoires début 2018.

Jean-Marie Le Pen a fini d’écrire le premier tome de ses Mémoires. Il devrait paraître début 2018.

500 pages pour évoquer toute la première partie de sa vie, de son enfance à la fondation du Front national, en 1972. Jean-Marie Le Pen a, au cours de l’été, terminer l’écriture du premier tome de ses Mémoires.

Parution en janvier ou février 2018.Selon le Parisien, l’ancien candidat à la présidentielle espère que ce premier opus sera publié au début de l’année 2018, en janvier ou en février. Le nom de la maison d’édition qui le publiera n’est en revanche pas encore arrêté.

Le quotidien annonce également que le second tome des Mémoires du père de Marine Le Pen est en cours d’écriture et pourrait être publié fin 2018.

 

Source : europe1.fr

Share Button

Darmanin Lecornu Casanova LA FRENCH

Deux ministres louent la villa en Corse d’un repris de justice.

Sébastien Lecornu et Gérald Darmanin ont loué une villa dans la région ajaccienne. Pas de chance : c’est celle de l’ancien président de la chambre de commerce d’Ajaccio, condamné pour trafic de drogue international.

 

Dimanche 13 août à 17 h 40, deux ministres ont débarqué ensemble du vol de Paris à l’aéroport d’Ajaccio : Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre chargé de la transition énergétique, et Gérald Darmanin, ministre des comptes publics. Pour leurs vacances en Corse, les deux amis, transfuges du parti Les Républicains, ont choisi une grande villa de 180 m2 les pieds dans l’eau, louée 4 000 euros la semaine et magnifiquement située en bordure du golfe de Lava, au nord d’Ajaccio. Un choix pour le moins troublant. La maison appartient en effet à Christelle Godani, miss Corse 1993 et surtout compagne de Gilbert Casanova, l’ancien président de la chambre de commerce d’Ajaccio et de la Corse-du-Sud, lourdement condamné par la justice. Tous deux ont chaleureusement accueilli le duo ministériel lors de son arrivée dimanche soir.

 

Source : mediapart.fr

Share Button

Yannick Noah L’IMPÔT

 

Yannick Noah définitivement condamné par la justice !

Au terme de plus de 20 ans de procé­dure !

 

La ques­tion de son exil fiscal est un boulet que Yannick Noah traîne depuis des années.

En 2012, alors qu’il soute­nait la campagne de François Hollande, la droite lui avait repro­ché de ne pas être en règle avec les impôts. Une commis­sion d’enquête séna­to­riale l’avait soumis à un inter­ro­ga­toire, ce qui l’avait parti­cu­liè­re­ment agacé. Fina­le­ment, le spor­tif et chan­teur s’était livré à une opéra­tion-vérité, publiant son dossier fiscal l’an dernier pour faire cesser les accu­sa­tions d’exil fiscal.

Malheu­reu­se­ment pour lui, le Conseil d’État vient de statuer en dernier recours et a défi­ni­ti­ve­ment établi que oui, Yannick Noah n’avait, à l’époque, pas payé tout ce qu’il aurait dû régler aux impôts, rapporte BFM.

 

Source : minutepeople.press

Share Button

Emmanuel Macron NO PHOTOS

Témoignage-Exclu Traité comme un criminel pour avoir voulu photographier les Macron.

Le couple présidentiel, en vacances à Marseille, ne veut plus communiquer sur ce sujet. Un photojournaliste qui les suivait en a fait les frais. Il nous raconte sa garde à vue musclée.

Les vacances des présidents de la République seraient-elles en passe de devenir un secret d’Etat aussi précieux que les codes nucléaires ? A croire les aventures des photographes qui ont suivi Emmanuel et Brigitte Macron, on pourrait le croire. Le fait est d’autant plus surprenant que le président, alors en campagne, n’avait jamais rechigné, ou très peu, à poser pour les objectifs, que ce soit au Touquet ou à d’autres endroits. Mais, là à Marseille, le vent a tourné. Réfugié dans une luxueuse villa du parc Talabot, avec vue sur la corniche Kennedy, le couple élyséen vit comme dans un bunker. Et ses officiers de sécurité ont la menace facile. Notre témoin, qui a déjà suivi le président à maintes occasions, en a fait la triste expérience.

L’affaire commence le samedi 12 août. «On remarque le convoi du président qui sort du parc, là où il passe ses vacances. On le suit pendant un quart d’heure et soudain ses officiers de sécurité nous repèrent. Ils nous arrêtent et procèdent à un contrôle d’identité. Ils appellent les forces de l’ordre qui nous emmènent au commissariat. » S’ensuivent les procédures habituelles, puis tout rentre dans l’ordre après deux heures et «on nous autorise à regagner nos pénates».

Coffré pour 48 heures

Dimanche matin, la dépêche sur les vacances présidentielles paraît. Notre témoin pense donc que l’affaire a évolué et qu’il va pouvoir prendre quelques clichés du premier couple de France. Il décide donc de s’adresser à l’officier de sécurité en poste, celui-là même qu’il avait croisé la veille. «Il m’envoie aussitôt bouler et me lance : “Moi, je vous dis pas bonjour. Je ne supporte pas ce que vous faites. J’aime pas votre métier… J’ai rien à vous dire. Y aura pas de photos de toute façon. Maintenant c’est comme ça. Il va falloir vous y habituer. On n’est plus sous les présidences précédentes. Vous allez vite vous en rendre compte….”» Le photojournaliste fait néanmoins remarquer qu’il y a juste en face les caméras de BFM et de TF1 et s’interroge sur leur concurrence. «Vous inquiétez pas, répond l’officier, Sibeth [Ndiaye, chargée de communication de l’Elysée, NDLR] a appelé pour demander à leur boss de les faire déguerpir sinon ils n’auront plus leur accréditation…» «C’est assez scandaleux de procéder comme ça», remarque notre témoin. Le service de communication de l’Elysée dément pour sa part toute tentative d’intimidation auprès de BFM ou de TF1 : «On ne fait et on ne fera jamais ça», nous précise-t-on. Par ailleurs, il précise que le président Macron a porté plainte pour violation de domicile et atteinte à la vie privée.

L’officier finit par appeler la police nationale : «Je vais vous faire coffrer pour 48 heures.» Une heure plus tard, le trublion est embarqué. Au commissariat l’officier de police judiciaire lui notifie sa garde à vue «sur ordre du procureur de la République». Celle-ci va durer environ six heures, avec un placement en cellule au milieu des délinquants. «Ils ont fouillé tout mon matériel, mes sacs. J’ai dû retirer mes lacets de chaussure, ma montre… J’ai été traité comme un criminel. » Après trois heures de cellule, les policiers viennent prendre sa déposition. Avant, l’officier de police judiciaire demande à voir tout ce qu’il y a sur la carte mémoire de ses appareils photo, le contenu de son ordinateur. «C’est totalement illégal. On peut se douter sur ce qu’il y a dans les ordinateurs de journalistes. Ils m’ont fait comprendre que si je ne coopérais pas, je devrais attendre demain matin pour pouvoir sortir. C’était de l’intimidation. Le but était clairement de me faire peur.»

Résultat : «J’ai bien compris que j’étais dans le collimateur et je préférerais éviter de me retrouver au trou. Je suis scandalisé et choqué par la méthode employée. C’est à croire que le président entre en guerre avec la presse. »

 

Source : vsd.fr

Share Button

E.Macron J.Trudeau LES BOUTONNEUX

Ils sont beaux, jeunes et intelligents ??. Bref, agaçants au possible. Du Canadien Justin Trudeau , en passant par Emmanuel Macron, une certitude: ils redéfinissent les codes du pouvoir.

Président de la République française à 39 ans, Emmanuel Macron a balayé le paysage politique. Et étonné le monde. Certes, dans le club très fermé des dirigeants trentenaires, il ne se place qu’en huitième position, derrière le dictateur nord-coréen Kim Jong-un, 34 ans, l’émir du Qatar, le cheikh Tamim Ben Hamad al-Thani, 37 ans, ou Leo Varadkar, fils d’immigré et homosexuel assumé, âgé de 38 ans, qui est devenu « simple » Premier ministre (pas président) d’Irlande en juin dernier.

 

Source : lexpress.fr

 

 

Share Button