Marine Le-Pen SAOULÉE

Marine Le Pen est saoulée de voir Mélenchon lui piquer la place de premier opposant à Macron.

 

À 600.000 voix près, Jean-Luc Mélenchon était au second tour de l’élection présidentielle. À plusieurs millions de voix près, il était même élu dès le premier tour. Mais cela ne s’est pas passé comme l’ancien candidat de La France insoumise l’aurait souhaité et Emmanuel Macron est arrivé en tête du premier tour de la présidentielle, juste devant Marine Le Pen.

Cette dernière, justement, commence à en avoir ras-le-bol de la prédominance du leader de La France insoumise dans  le paysage politique français. Et gna gna gna c’est moi la seule opposition. Et gna gna gna j’aurais pu gagner la présidentielle. Et gna gna gna on va faire tomber Emmanuel Macron. Non mais ça va bien cinq minutes oui ! Marine Le Pen tient tout de même à rappeler que c’est elle la finaliste de la présidentielle, pas jean-Luc Mélenchon. Rappelez-vous.

 

Citée par Paris-Match ce mercredi 6 septembre, Marine Le Pen met des mots sur son exaspération :

 

Mélenchon par-ci, Mélenchon par-là, je n’en peux plus ! À croire que c’est lui qui est arrivé au second tour !

Jean-Luc Mélenchon est, il est vrai, très présent sur la scène politico-médiatique en cette rentrée 2017. Après avoir bien occupé l’espace lors des discussions, à l’Assemblée nationale, sur le projet de loi donnant autorisation au gouvernement de modifier le code du travail par ordonnances, les Insoumis sont en première ligne contre les réformes voulues par Emmanuel Macron.

Le quatrième homme de 2017 l’a bien compris ; il ne manque pas de souligner, à l’occasion, le manque d’action observé du côté frontiste. Mardi, sur BFMTV, Jean-Luc Mélenchon a largement critiqué le FN à ce sujet. « Le Front national, j’ai toujours dit que c’était quelque chose qui ne servait à rien. Il le démontre », a-t-il déclaré, ajoutant :

Ils sont là-haut [à l’Assemblée] sept, ils n’utilisent aucun de leurs droits de parlementaires. Ils pourraient intervenir sur tous les amendements, sur tous les articles de la loi travail, on ne les a jamais entendus. Ce sont des gens qui ne servent à rien. Ils ont renoncé à leur tâche de représentation politique.

Différence de taille tout de même : La France insoumise a un groupe parlementaire, pas le FN.

 

Source : lelab.europe1.fr

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *