Benoit Hamon TO BE OR NOT TO BE AT THE PS

Hamonistes : être ou ne pas être au PS
Le mouvement de Hamon entend « refonder la gauche ». Mais certains de ses proches espèrent toujours peser sur le PS, quand d’autres ont sauté le pas.

Share Button

Pierre Gattaz CHASSE AU NUISIBLE

Contrôle des chômeurs : la proposition de Gattaz fait polémique
Gattaz a suggéré mardi que les demandeurs d’emploi fassent l’objet d’un « contrôle journalier ou hebdomadaire ».
C’est l’une de ces petites phrases dont Pierre Gattaz a le secret, prononcée au détour d’un flot de revendications classiques du patronat, mais qui a pour effet de susciter la polémique.

Share Button

Emmanuel Macron INTERVIEW JUPITÉRIENNE

Pourquoi Emmanuel Macron va s’exprimer à la télé ce dimanche.

Emmanuel Macron connaîtra sa première grande interview télévisée en tant que président de la République, en répondant aux questions de journalistes sur TF1 et LCI. Depuis son élection, la cote de popularité a rapidement chuté et certaines de ses petites phrases ont marqué l’opinion. « On peut imaginer qu’il va essayer de redresser son image à gauche », estime Arnaud Benedetti, professeur à la Sorbonne.

Share Button

Edouard Philippe PHILIPPE ONEBARBIER

« Le Premier ministre est assez transparent. Il présente une pédagogie plutôt lente(…) Ses débuts de discours sont vraiment bien, la suite fait un peu bâiller », a estimé ce mardi 10 octobre Christophe Barbier, éditorialiste politique à BFMTV, à propos de la rentrée plutôt « timide » d’Édouard Philippe. « Il faut qu’il trouve une nouvelle forme de charisme, être moins triste et un peu plus joyeux », a-t-il poursuivi. « Il faudrait d’abord qu’il se rase et change de manière de parler », lui a ensuite conseillé Christophe Barbier.

Share Button

Georges Tron TRON LEGACY

La justice laisse à l’abandon une plainte contre Georges Tron

L’ancien ministre et maire de Draveil doit comparaître en décembre devant les assises de Bobigny, poursuivi pour le viol de deux ex-employées communales. Il est aussi accusé de harcèlement moral par son ancienne assistante parlementaire. Mais six ans après la première dénonciation, les juges s’apprêtent à clore ce dossier sans avoir interrogé l’élu.

Share Button