Esther Hanouna MA HANOUNA

La mère de Cyril Hanouna convoquée par la police pour avoir harcelé Michael Zazoun

Esther Hanouna aurait passé de nombreux appels malveillants à l’animateur Michael Zazoun, après que celui-ci a accusé d’homophobie le présentateur de «Touche pas à mon poste » sur Facebook.

L’affaire du canular homophobe diffusé dans «Touche pas à mon poste» est loin d’être close. D’après des informations de Puremédias, Michael Zazoun, ancien animateur de Virgin Radio ayant travaillé avec Cyril Hanouna a porté plainte au commissariat du 4e arrondissement de Paris pour «harcèlement et propos homophobes» après avoir reçu de très nombreux appels téléphoniques. Contacté par La Parisienne Michael Zazoun n’a pas souhaité répondre.

 

D’après les recherches effectuées par la police, l’auteur des coups de fil ne serait autre que Esther Hanouna… la mère du célèbre animateur de TPMP. Le portable dont proviennent les appels étant enregistré à son nom. Michael Zazoun aurait reçu une trentaine d’appels en quelques jours, tout comme ses collaborateurs, qui travaillent dans deux pharmacies parisiennes dont il est propriétaire. Selon nos informations, Lundi 19 juin, Esther Hanouna a été convoquée par la police pour être confrontée à Michael Zazoun. Elle n’a pas été retenue en garde à vue. D’après Puremédias, la mère du trublion de C8 a «nié les faits, malgré les éléments détenus par les enquêteurs». En plus de cela, les deux personnes se connaissent bien puisque les parents de Cyril Hanouna étaient très proches de la mère de Michael Zazoun quand il était enfant.

Une trentaine d’appels

Les appels auraient démarré il y a quelques jours, environ trois semaines après que Michael Zazoun a publié sur Facebook un message (aujourd’hui indisponible) dénonçant «l’homophobie» de Cyril Hanouna. Dans celui-ci, l’ancien chroniqueur d’«Enora le soir», émission de radio produite par Cyril Hanouna, explique notamment qu’il a quitté le programme il y a deux ans à cause des propos du producteur.

«Michael Zazoun c’est un pédé, et les pédés ça finit toujours par t’enculer», aurait dit Cyril Hanouna en 2014 selon ce message posté sur Facebook. «Quand Cyril Hanouna menace ou insulte, il le fait souvent autour d’une cour afin d’asseoir sa surpuissance, ajoutait Michael Zazoun. C’est ainsi que ces propos m’ont été rapportés par différentes personnes, car il ne me les a jamais proférés en face, et que craignant davantage de trahir mes valeurs que cautionner celles d’un tyran de salon, j’ai posé ma démission d’une émission de radio qu’il produisait et que pourtant j’adorais faire».

 

L’animateur a lui aussi été suspecté d’appels malveillants. En 2015 le chroniqueur de Canal + et RMC Julien Cazarre a déposé plainte contre lui et plus récemment, c’est l’animateur Arthur qui a dénoncé ses méthodes d’intimidations.

 

Source : leparisien.fr

Share Button

NKM AIE LOVE LR

Législatives : Nathalie Kosciusko-Morizet hospitalisée après une agression.

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate Les Républicains aux législatives à Paris, est tombée et a perdu connaissance plusieurs minutes jeudi 15 juin après avoir été agressée par un passant. Elle a ensuite repris connaissance et été conduite à l’hôpital Cochin.

Une source judiciaire a déclaré à l’Agence France-Presse qu’une enquête pour « violences volontaires » avait été ouverte.

L’ancienne ministre distribuait des tracts sur le marché de la place Maubert, dans le Varrondissement de Paris, lorsqu’un homme d’une cinquantaine d’années lui a pris les documents, et les lui a envoyé au visage, la traitant notamment de « bobo de merde ». Il est ensuite parti en courant vers la bouche de métro la plus proche. « C’est votre faute si on a Hidalgo aujourd’hui comme maire » à Paris, lui avait-il dit, lançant également : « Retournez dans l’Essonne ! », dont elle est députée actuellement.

Source : lemonde.fr
Share Button

Emmanuel Macron MARGARET MACRON

Macron et sa majorité préparent la plus terrible attaque contre nos salaires de toute notre histoire

Ce n’est pas une politique « du centre » c’est une politique à la Margaret Thatcher qui menace.

En plus des ordonnances pour la casse d’un siècle de droit du travail, Macron, confirmant sa majorité, prépare la plus terrible attaque contre nos salaires de toute l’histoire de notre pays.

Du jamais vu.

Il va supprimer le salaire brut.

Ce n’est pas une politique « du centre » c’est une politique à la Margaret Thatcher qui menace.

Les grands médias des 9 milliardaires font mine de nier ou déforment la réalité : comme si seul comptait le salaire net en bas de la feuille de paie.

Mais non, c’est le salaire brut qui compte!

Réexpliquons le à nos concitoyens car le pouvoir cherche à supprimer les feuilles de paie papier et à les « simplifier » pour ne pas qu’on voit la manœuvre.

Le salaire net c’est pour payer la force de travail.

Le salaire brut c’est pour payer la reproduction de la force de travail.

Le salaire net on vit avec au mois le mois

Le salaire brut on vit avec tout au long de la vie.

Le salaire net vous permet de consommer et de vivre quotidiennement.

Le salaire brut vous permet de faire face à tous les aléas de la vie, quand vous avez besoin de logement, quand vous êtes en charge de famille, quand vous êtes malades, quand vous avez un accident du travail ou une maladie professionnelle, quand vous êtes au chômage, et quand vous êtes en retraite.

 

Lire la suite sur : huffingtonpost.fr

Share Button

Edouard Philippe Pierre Gattaz L’ASSOCIE DU DIABLE

 

Le gouvernement prêt à laisser les patrons négocier les causes de licenciement.

La revendication de Pierre Gattaz va-t-elle voir le jour dans la future loi Travail? Édouard Philippe, invité sur France Info le 13 juin, a dit qu’il n’était pas exclu de permettre aux entreprises de négocier des causes de licenciement autres que celles prévues par le code du travail.

Cette fois, c’est clair. Édouard Philippe envisage de permettre aux entreprises de fixer, par accord, des motifs de rupture autres que ceux prévus par le code du travail.

Voilà des nouvelles peu rassurantes pour les salariés. Édouard Philippe, invité ce 13 juin sur France Info, n’a pas exclu de permettre aux entreprises de négocier leurs propres « causes de licenciement », indiquant que ce sujet faisait partie des discussions avec les partenaires sociaux sur la réforme du code du travail. Il s’agit d’une vieille revendication du Medef qui a toujours préconisé un contrat à durée indéterminée aux causes prédéfinies (un CDI « sécurisé »… pour l’employeur).

Édouard Philippe a d’abord affirmé que les modalités du contrat de travail ne seraient pas discutées dans l’entreprise. Une formulation ambiguë, puisque le terme même de « modalités » peut vouloir dire à peu près tout et n’importe quoi. Mais il a ensuite précisé les intentions de son gouvernement.

Source & Suite : lexpress.fr

Share Button

Attali Macron DR EVIL AND MINI ME

L’avenir sinistre que nous prépare Jacques Attali.

Jacques Attali, éminence grise du Pouvoir en France, porte-parole de la finance, conseiller de divers présidents, parrain d’Emmanuel Macron, avoue que la démocratie est un leurre, que l’Etat d’urgence restera permanent et que l’Homme deviendra peu à peu un robot.

 

Source : arretsurinfo.ch

Voir la vidéo

Share Button

Macron LE PÈRE NOËL EST UNE ORDURE

 

 

Le président Emmanuel Macron, en visite à Bellac vendredi, a eu un échange tendu avec les salariés d’une entreprise en difficulté.

Le président de la République  était en visite dans la Haute-Vienne, à Bellac, afin de rencontrer les salariés de GM&S, une entreprise menacée de liquidation… Après une arrivée houleuse, la rencontre a eu lieu, pendant une heure, à la sous-préfecture. Assailli de questions par les salariés qui étaient inquiets pour leur avenir et celui de leur entreprise, le président Emmanuel Macron a eu un échange tendu avec plusieurs d’entre eux au sein de la foule, comme le rapporte BFM TV. « On fait le maximum », a-t-il répondu à une interlocutrice qui exigeait « quelque chose de concret à la sortie ». « Madame, je ne suis pas le Père Noël, le concret, on le fera ensemble« , a encore répondu le président de la République, répétant cependant : « Je vous promets qu’on fera le maximum ».

 

Source : closermag.fr

Share Button