Brigitte Macron LES MANTEAUX

 

Au cours de ces dernières 24 heures en Chine, Brigitte Macron a porté quatre manteaux différents, un bleu, un blanc, un rouge et un noir. Sa façon à elle de mettre à l’honneur la France lors de cette visite d’Etat.

 

En Chine, Brigitte Macron ressort une vieille recette diplomatique qu’elle avait déjà mise en œuvre en septembre dernier lors de son voyage en Grèce aux côtés de son mari, Emmanuel Macron. Ce 8 janvier, la première dame a fait un véritable défilé de manteaux. En Grèce, elle avait jonglé avec des tops et des robes aux couleurs de la France. En Chine, la température avoisinant les -3 degrés, la première dame a beaucoup misé sur les manteaux, pièce de sa garde-robe qui lui assurait à la fois chic et chaleur. Et en 24 heures, Brigitte M. a réussi à porter pas moins de quatre manteaux différents

Un rouge d’abord, couleur symbole de la chance et du bonheur en Chine. Légèrement cintré, en laine et cachemire, il est signé Balmain comme nous l’a confirmé la marque. Un modèle qui n’est pas encore sorti et que la première dame portait en avance. « Il s’agit d’un prototype presse Balmain, pré-collection Hiver 2018« , nous explique la marque.

Puis un manteau blanc de la même maison et de la même coupe pour visiter la Cité interdite accompagnée des élèves de l’établissement français Charles de Gaulle de Pékin et d’une école chinoise de la même ville. Et enfin, un manteau de couleur bleue toujours dans le style officier avec des boutons dorés, pour un rendez-vous avec avec le président chinois Xi Jinping et sa femme Peng Liyuan au palais de l’Assemblée du Peuple à Pékin. Celui-ci était quelque peu différent. Ceinturé à la taille et le col façon mao, il donnait une allure plus stricte à la première dame.

Seule exception au drapeau français, un long manteau noir aux boutons dorés, toujours, mais au style asiatique. Il tombait en effet sur une longueur allant jusqu’aux pieds de la première dame. Les boutons étaient disposés de manière symétrique de part et d’autres de la fermeture éclair de la veste. Le col façon mao de cette veste venait compléter cette allure faisant honneur à l’esthétisme chinois.

 

Source : ICI

Share Button

E.Macron C.Castaner LES GRANDES GUEULES

                   les grandes gueules 2017/2022

Share Button

Francois Fillon DU SOURCIL POUR LUI

                                              Mais que devient François Fillon ?
                  L’équipe des fakes de grats se fais beaucoup de sourcils pour lui…

 

Merki a Jordan Godson pour l’idée 😉

Share Button

Emmanuel Macron I AM FAKE NEWS

Après avoir été la cible de rumeurs pendant la présidentielle, Macron veut une loi contre les « fake news »

La loi sur la liberté de presse n’est plus suffisante, selon le président qui a annoncé mercredi vouloir une loi contre les fausses nouvelles en période électorale.

 

« Fake news » : l’expression popularisée par le président américain Donald Trump a été désignée mot de l’année 2017 par le dictionnaire britannique Collins. Et, en 2018, elle devrait rapidement être dans toutes les bouches à l’Assemblée nationale et au Sénat. Emmanuel Macron a en effet annoncé, mercredi 3 janvier, lors de ses vœux à la presse, sa volonté de voir adopter prochainement – « probablement avant la fin de l’année », selon le porte-parole gu gouvernement, Benjamin Griveaux – une loi pour lutter contre les fausses nouvelles en période électorale, avec des sanctions extrêmement lourdes comme le blocage de sites Internet.

Face à un public de journalistes et de responsables des médias réunis dans la salle des fêtes de l’Elysée, le président a jugé indispensable de « faire évoluer notre dispositif juridique ». Actuellement, la loi de 1881 sur la liberté de la presse punit d’une amende de 45 000 euros « la publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler ».

 

Source : ICI

Share Button

E.Philippe B.Griveaux LE SÉMINAIRE

 

Un agenda de réformes chargé pour le gouvernement en 2018

 

Edouard Philippe a présenté mercredi les projets de loi à venir pour les six prochains mois, au terme d’un séminaire qui marque la rentrée du gouvernement.

 

Source :  ICI

Share Button

Cyril Hanouna Ange Hanouna LA LÉGION D’HONNEUR

 

Ange Hanouna, père de Cyril, fait chevalier de la Légion d’honneur

 

Le père du célèbre présentateur télé, médecin généraliste depuis 40 ans, a été élevé au rang de chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur le 1er janvier.

Son nom vous dit forcément quelque chose. Dans la traditionnelle promotion du 1er janvier de l’ordre national de la Légion d’honneur, Ange Hanouna, le père du célèbre présentateur télé, a été élevé au grade de chevalier.

Ce médecin généraliste de profession, avec « 40 ans de services » détaille le Journal officiel, a donc été récompensé sur proposition du ministère des solidarités et de la santé.

Aucun lien donc avec le coup de fil de Cyril Hanouna qui a souhaité en direct son anniversaire à Emmanuel Macron, le 21 décembre dernier, dans son émission « Baba Noël ».

Une promotion plus resserrée que l’an dernier

Parmi les autres personnalités décorées de la promotion du 1er janvier de la Légion d’honneur, qui compte assez peu de noms célèbres, on trouve Véronique Colucci (ex-femme de Coluche) des Restos du Coeur, le dessinateur et auteur Tomi Ungerer ou Daniel Cordier, secrétaire de Jean Moulin. Cette promotion « illustre la volonté d’un respect plus strict des critères d’attribution et des valeurs fondamentales du premier ordre honorifique: universalité, mérite, contribution au bien commun », a indiqué la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur dans un communiqué.

 

Source : ICI

Share Button