Claire O’Petit BOURDESGIRL

 

De Mayotte aux APL, on vous présente Claire O’Petit, la députée abonnée aux bourdes

« Si à 18 ans (…) vous commencez à pleurer pour 5 euros, qu’est-ce que vous allez faire de votre vie ? » avait notamment lancé la députée de La République en marche en juillet 2017.

 

« Mayotte est une ville extrêmement particulière… » En quelques mots, Claire O’Petit a installé la gêne sur le plateau de franceinfo, mardi 6 mars. Visiblement, la députée La République en marche ne connaissait pas la mobilisation qui agite ce département d’outre-mer depuis plusieurs semaines. Une bourde qui vient s’ajouter à de nombreuses sorties polémiques.

Quelques mois auparavant, la nouvelle députée s’était fait connaître pour une remarque au sujet de la réduction de cinq euros des APL. « Si à 18, 19 ans, 20 ans, 24 ans, vous commencez à pleurer pour 5 euros, qu’est-ce que vous allez faire de votre vie ? », avait-elle lancé à un journaliste du Huffington Post.

Ancienne chroniqueuse des « Grandes Gueules »

Avant d’être élue députée, Claire O’Petit, commerçante, était déjà une habituée des petites phrases médiatiques. Pendant plusieurs années, elle est intervenue de nombreuses fois dans l’émission « Les Grandes Gueules », sur RMC. « Evidemment que le Parti socialiste, il n’y a pas plus raciste », lâchait-elle, par exemple, lors d’un de ses passages radiophoniques. Elle a aussi accusé les enseignants de venir en classe avec des « jeans dégueulasses » et des « cheveux qui sont pas possibles ». Et lâchait, toujours sur RMC : « Si nos lois étaient appliquées, je n’aurais pas peur d’un homme en djellaba. » 

Des déclarations qui lui avaient valu des critiques de la part de militants LREM au moment de son investiture par le parti. « Je ne me justifierai pas », avait alors répondu Claire O’Petit face à ses détracteurs, en mai 2017, auprès de France 3 Normandie.

 

Source : ICI

Share Button

DSK GRACIER DANS L’AFFAIRE CARLTON LILLE

 

Quand DSK échappe a la potence…

Affaire du Carlton de Lille: Dominque Strauss-Kahn s’en sort blanchi au pénal comme au civil.

 

Mercredi, la cour de cassation a annulé la condamnation au civil de Dominique Strauss-Khan et trois autres prévenus dans l’affaire dite du Carlton de Lille. Solidairement, ils auraient dû verser 20.000 euros de dommages et intérêts à une association de lutte contre la prostitution.

La cour d’appel de Douai avait condamné, le 16 juin 2016, l’ex-directeur général du FMI, l’avocat Emmanuel Riglaire, l’ex-directeur d’une filiale du groupe de BTP Eiffage, David Roquet, et l’homme d’affaires Fabrice Paszkowski à indemniser le Mouvement du Nid, les jugeant responsables du préjudice moral invoqué par l’association de lutte contre la prostitution.

Relaxés au pénal en 2015

En juin 2015, les quatre prévenus avaient pourtant tous été relaxés au pénal par le tribunal correctionnel de Lille des chefs de proxénétisme aggravé pour lesquels ils étaient, notamment, poursuivis dans l’affaire Carlton de Lille.

Rappelant que le dommage dont une partie civile peut obtenir réparation doit résulter d’une faute démontrée et limitée à l’objet de la poursuite, la plus haute juridiction de l’ordre judiciaire a estimé que la Cour d’appel avait méconnu ce principe.

La cour d’appel de Douai avait en effet caractérisé sa décision en pointant « des comportements relevant, non pas du proxénétisme aggravé, objet des poursuites pénales, mais du recours à la prostitution ». Cependant, cette infraction « n’était pas susceptible d’être poursuivie à la date des faits », a fait valoir la cour de cassation, les poursuites contre les clients de prostituées n’étant entrées en vigueur qu’en avril 2016.

Aucun « profit financier »

Les juges rappellent en effet que les quatre hommes « ont organisé d’un commun accord, avec des amis, des rencontres à caractère sexuel auxquelles participaient des prostituées dont ils étaient les clients » et ce, « sans en tirer un profit financier ».

Lors du procès pénal, le tribunal avait notamment estimé que DSK avait eu « un comportement de client non répréhensible par la loi pénale » n’ayant fait que « bénéficier des modalités d’une prestation sexuelle de groupe ».

 

Source : ICI

Share Button

Marine Le Pen SALON DE L’AGRICULTURE

Marine Le Pen reçoit un accueil mitigé au Salon de l’agriculture

En visite au Salon de la Porte de Versailles, la présidente du Front national semble avoir suscité un engouement moindre, en comparaison aux années précédentes.

 

C’est inhabituel pour Marine Le Pen. En visite dans les allées du Salon de l’agriculture depuis 9h30 ce mercredi 28 février, la présidente du Front national (FN) a reçu un accueil convenable, mais sans effusion. L’euphorie des années précédentes semble s’être évaporée. « Vous n’avez rien à faire ici, lui lance un agriculteur, au revoir et bon vent, vous êtes foutue ! ».

Un accueil parfois compliqué, même si la leader frontiste suscite malgré tout encore un certain engouement. On lui demande des photos, des selfies, mais l’enthousiasme a disparu, même chez ses plus fervents supporteurs. Un agriculteur se dit « déçu du débat. Mais elle peut être remplacée, du moment que les idées restent les mêmes. »Marine Le Pen pourtant, reste persuadée qu’elle conserve une popularité intacte dans le monde rural. « Le monde rural, c’est chez moi », a-t-elle déclaré dans les allées du salon de la Porte de Versailles. « Je n’ai pas envie de voir détruire mon chez moi, comme des millions de Français qui n’ont pas envie de voir disparaître l’agriculture », a poursuivi l’ancienne candidate à l’élection présidentielle.

 

Source : ICI

 

 

 

 

 

Share Button

Emmanuel Macron PIERRE ET LE LOUP

 

Emmanuel Macron endosse le rôle du conteur      dans « Pierre et le Loup »

 

Le président de la République va prendre part jeudi à une représentation de « Pierre et le Loup » dans les salons de l’Elysée à destination des enfants du personnel et d’enfants défavorisés.

Soirée musicale à l’Elysée. Le président de la République sera jeudi soir, à 20 heures, en représentation avec l’orchestre de la Garde républicaine. Emmanuel Macron tient le rôle du narrateur dans le célèbre conte musical Pierre et le Loup du compositeur Sergueï Prokoviev. Pas de costume de scène, mais tout de même trois quart d’heure de narration pour cette œuvre.

Le président récite à son initiative, explique-t-on à l’Elysée. Et pour être raccord avec l’orchestre de la Garde républicaine, le chef de l’Etat a a même répété en début de semaine. L’événement ne devait pas être public, explique l’entourage d’Emmanuel Macron. Mais maintenant qu’il est connu, le porte-parole du gouvernement s’emploie à justifier ce choix.

 

Source & Suite : ICI

Share Button

Alain Delon MAIS C’EST D’LA MERDE ÇA LES ENFANTS

Pour Alain Delon, les émis­sions de Cyril Hanouna sont faites pour « des millions de cons »

 

Si Touche pas à mon poste est l’un des talk-shows les plus popu­laires du moment, Alain Delon, lui, ne supporte pas Cyril Hanouna et ce genre d’émis­sions de diver­tis­se­ment…

Le 2 novembre prochain, Alain Delon fera l’objet d’un docu­men­taire sur France 3 baptisé Alain Delon, cet inconnu. L’occa­sion pour le comé­dien de faire un peu de promo et de s’expri­mer sur des sujets divers et variés. Et quand il s’agit de télé­vi­sion, ce dernier se lâche tota­le­ment. « Elle m’emmerde et on n’apprend rien. J’ai l’impres­sion qu’il n’y a plus que l’audience qui compte. Il m’arrive de regar­der un bon docu­men­taire et, lorsque l’actua­lité l’impose, je me rabats sur BFMTV. J’étais accro à la télé­vi­sion, mais main­te­nant c’est terminé », confie-t-il à TV Mag.

Quasi­ment jamais assis devant sa télé, Alain Delon a égale­ment un avis bien à lui concer­nant Cyril Hanouna et son succès d’audience avec Touche pas à mon poste. « Il ne va pas être content, car je n’en pense rien (rires). Il a dû comprendre et bien assi­mi­ler pourquoi on l’aimait. Et il en joue. Je trouve ça guigno­lesque. Cyril Hanouna, à chaque fois que je tombe sur lui, c’est toujours la même mimique, le même sourire, le même regard  », déclare l’acteur qui, encore plus cinglant, attaque aussi direc­te­ment les télé­spec­ta­teurs du talk-show de D8.« Il n’y a pas que lui. Ce qui me fascine ‘sale­ment’, c’est que ces émis­sions sont faites parce qu’on est sûr d’accro­cher des millions de cons. Je n’ai pas dit de ‘Français’, j’ai dit de ‘cons’ !  », pour­suit Alain Delon, visi­ble­ment pas adepte pour un sou de l’humour et des happe­nings de Cyril Hanouna et ses chro­niqueurs. L’acteur ne foulera pas le plateau de TPMP de sitôt !

 

Source : ICI

 

Share Button

Neymar da Silva Santos LA BLESSURE

 

Blessure de Neymar : c’est «trois semaines d’arrêt minimum» selon des médecins du sport

 

Victime d’une entorse de la cheville face à l’OM, l’attaquant du PSG souffre surtout d’une fissure d’un os du pied. Une circonstance qui le condamne de manière quasi certaine au forfait pour le défi du 6 mars face au Real Madrid.

Le cas de Neymar Jr, victime dimanche soir d’une entorse antéro-externe de la cheville droite couplée, selon le PSG, à une fissure du 5e métatarsien (os long situé sur la partie externe du pied et qui se connecte au petit doigt de pied), n’inspire que du scepticisme ce mardi.

Parmi le panel de médecins du sport interrogés par « Le Parisien », aucun d’entre eux n’envisage ainsi un retour de l’attaquant brésilien pour le match du 6 mars face au Real Madrid.

« Une fissure d’un os métatarsien, c’est trois semaines d’arrêt minimum, nous assure le médecin d’un club de Ligue 1. Et lorsqu’il s’agit du 5e métatarsien, on est encore plus prudent. Après, il n’y a pas de fissure plus ou moins grave. En fait, on parle de fissure quand on ne veut pas dire le mot fracture sur une image médicale. »

« S’il s’agit vraiment d’une fissure, c’est ce qu’on appelait auparavant une fracture de fatigue, complète le Dr Alain Simon, ex-médecin du PSG. Dans ce cas, c’est trois ou quatre semaines d’arrêt minimum. Et deux mois pour les cas les plus compliqués. Ce qui est certain, c’est que Neymar ne pourra pas jouer mardi prochain. Déjà, parce que cette blessure est très douloureuse. Ensuite, le risque d’aggravation est trop grand s’il rejoue. »

 

Unai Emery dément la rumeur d’une prochaine opération au Brésil

« L’entorse en elle-même est relativement bénigne, ajoute Jean-Marcel Ferret, l’ancien doc des Bleus. S’il n’y avait que cela, sa participation au match du Real ne poserait pas de problème. Un seul faisceau du ligament externe est touché, ce qui est fréquent en football. Au bout de dix jours, avec un bon strapping, il pourrait jouer. En revanche, la fissure pose plus de soucis. Elle est située sur un os relativement fragile chez le footballeur, sur le bord externe du pied. Habituellement, la durée d’indisponibilité d’une fissure osseuse, c’est trois semaines, un mois. Jouer dès mardi, ce serait prendre le risque que la fissure se transforme en fracture. Cela peut poser des problèmes pour la suite de la saison. Surtout dans la perspective d’une Coupe du monde. »

Selon le média brésilien Globo Esporte, Neymar et son entourage auraient d’ailleurs déjà fait une croix sur le huitième de finale retour face au Real Madrid. Une opération serait même envisagée au Brésil dans les prochains jours. Ce mardi en conférence de presse, Unai Emery, le coach parisien, a toutefois démenti cette information.

 

Source : ICI

 

D’après une idée de Pierrick Roche

Share Button