Edouard Philippe RIC RIC HÉRISSÉ

 

« Ça me hérisse » : Edouard Philippe fait part de son opposition au RIC

« Si on fait ça, on passe son temps à remettre en cause des choses » votées, a estimé le premier ministre lors d’une réunion du grand débat national dans les Yvelines.

 

« Si je devais le dire en une formule, je dirais que le RIC [référendum d’initiative citoyenne], ça me hérisse » : le premier ministre Edouard Philippe a exprimé sans ambiguïté son opposition personnelle à l’idée, vendredi 25 janvier, à l’occasion d’une réunion du grand débat à Sartrouville, dans les Yvelines, où il s’était invité.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.