Carlos Ghosn MERRY CHRISMAS

                             Carlos Ghosn risque de passer Noël en prison

Les procureurs japonais pourraient signifier au patron de Renault une nouvelle accusation de dissimulation de sa rémunération entre 2015 et 2017.

Arrêté à sa descente d’avion à Tokyo et incarcéré depuis le 19 novembre, Carlos Ghosn voit ses affaires ses compliquer. Selon le journal Sankei, dès la fin de sa garde à vue qui doit avoir lieu en principe le 10 décembre, la justice nipponne pourrait lui signifier une nouvelle accusation. La garde à vue du patron de Renault pourrait alors se prolonger jusqu’au 30 décembre.
Dans la première affaire, qui lui vaut d’être détenu dans une cellule de 6,5 m2 au centre de détention de Kosuge, au nord de Tokyo, le parquet japonais reproche au patron franco-libano-brésilien d’avoir « conspiré pour minimiser sa rétribution à cinq reprises entre juin 2011 et juin 2015 ». ll n’aurait déclaré qu’environ 37 millions d’euros, au lieu de 77 millions sur cette période. Accusations qu’il conteste.
Source & suite : ICI
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.