Marine Le Pen LA FOLLE DE CHAILLOT

 

Marine Le Pen «n’ira pas se soumettre» à l’expertise psychiatrique demandée par la justice

 

Mise en examen après la diffusion d’images d’exécutions commises par l’État islamique, la présidente du Rassemblement national refuse de se plier à l’expertise psychiatrique demandée avant son jugement.

«Avec les magistrats, il faut s’attendre à tout…» Malgré cet avertissement lâché à quelques journalistes en marge de son premier déplacement de rentrée, à Châlons-en-Champagne, le 7 septembre, il est une décision de justice à laquelle Marine Le Pen était loin de s’attendre: celle lui imposant une expertise psychiatrique.

«Je croyais avoir eu droit à tout: eh bien non! Pour avoir dénoncé les horreurs de Daech par tweets, la justice me soumet à une expertise psychiatrique! Jusqu’où vont-ils aller?», s’est scandalisée la présidente du Rassemblement national sur Twitter ce jeudi matin, révélant en même temps l’ordonnance émanant du tribunal de grande instance de Nanterre.

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.