V.Poutine K.Kneissl LA VALSE DES PANTINS

La valse nuptiale de Poutine qui indigne l’Autriche.

 

La présence de Vladimir Poutine – seul homme politique étranger à avoir été invité au mariage de la ministre des Affaires étrangères, Karin Kneissl, le 18 août en Styrie – n’a pas plu à tout le monde en Autriche. Un député vert a même appelé à la démission de la cheffe de la diplomatie autrichienne.

Certes, relève Die Presse, le chef du Kremlin a “occupé la scène à lui tout seul” et “Kneissl aurait dû réfléchir à deux fois avant de l’inviter, [car] symboliquement, elle a placé l’Autriche dans le camp pro-russe”. Mais il faut raison garder, tempère le quotidien autrichien : “Sa venue ne fut qu’une halte” sur le chemin qui conduisait le chef du Kremlin à Berlin pour une rencontre autrement importante avec Angela Merkel. À l’agenda : la reconstruction de la Syrie, pour laquelle Poutine veut inclure l’Europe. “Sur cet arrière-plan, conclut Die Presse, le mariage avait tout juste un petit air d’opérette.”

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.