Emmanuel Macron QU’ILS VIENNENT

 

Affaire Benalla: « Qu’ils viennent me chercher », la phrase de Macron indigne (ou amuse) politiques et internautes

 

« Virilité enfantine, » manque de « fair-play », « défi aux contre-pouvoirs »… L’apostrophe du président déplaît dans les rangs de l’opposition.

Positionné en homme prêt à lutter contre ses détracteurs, les apostrophant d’un « S’ils cherchent un responsable, il est devant vous. Le seul responsable, c’est moi et moi seul. Qu’ils viennent me chercher.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.