Edouard Philippe 80 km/h

 

Limitation de vitesse à 80 km/h: Edouard Philippe a signé le décret.

 

C’est signé. Selon les informations du Parisien, le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb ont paraphé ce vendredi le décret légalisant «  la réduction de 90 à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur les routes nationales et départementales bidirectionnelles à chaussée non séparée ». Ce texte modifiant le Code de la route doit être publié au Journal officiel ce dimanche et la mesure doit entrer en vigueur comme annoncé le 1er juillet 2018.

Au total, 400.000 km de routes « secondaires » sont concernés. Soit un réseau qui représente moins de la moitié du million de kilomètres de route que compte la France… mais qui a enregistré en 2016 plus 55 % des accidents mortels (soit 1.911 personnes tuées)*. Selon un rapport rendu par le comité des experts du Conseil national de la sécurité routière le 29 novembre 2013, cette réduction de la vitesse maximale autorisée permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an.

Expérimentation pendant deux ans

La mesure sera appliquée à titre expérimental : comme confirmé en avril par Emmanuel Macron lors de son interview sur TF1, une évaluation « transparente » de l’impact de la mesure sur la mortalité routière sera menée jusqu’en 2020. Si la mortalité ne baisse pas, le chef de l’Etat s’est engagé à abandonner le test et à laisser la main aux départements.

Enfin, « tout l’argent [prélevé lors des contrôles de vitesse] sera versé aux hôpitaux qui soignent les blessés de la route », avait expliqué Emmanuel Macron.

*En 2016, plus de la moitié de la mortalité routière (55 %), soit 1.911 personnes tuées, est survenue sur les routes bidirectionnelles hors agglomération, majoritairement limitées à 90 km/heure, selon le rapport annuel de la sécurité routière.

 

Source : ICI

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.