V.Poutine E.Macron A PEUR MANU !

Pour Poutine, la venue d’Emmanuel Macron complète « une séquence diplomatique très dense, après ses rencontres avec Assad, Merkel, Modi et Abe. Cela lui permet de montrer que la Russie est incontournable sur la scène internationale, qu’elle n’est pas isolée », poursuit le chercheur.

Macron et Poutine, quelle entente ?

« Je le respecte. Je le connais. Je suis lucide », a déclaré Emmanuel Macron en parlant de son homologue russe, qui « est fort et intelligent », sur la chaîne américaine Fox News le 22 avril. Avant d’avertir : « Je crois que nous ne devrions jamais nous montrer faibles face au président Poutine. Quand vous êtes faibles, il s’en sert ». Le chef de l’Etat a appliqué ce principe  en disant ses quatre vérités sur les ingérences médiatiques ou les armes chimiques à un Poutine impassible sous les ors de Versailles.

« Le chef de l’Etat ne se rend pas à Saint-Pétersbourg avec un enthousiasme débordant, estime Arnaud Dubien. Le Quai d’Orsay était plutôt défavorable au maintien de cette visite, après l’affaire Skripal. Elle a d’ailleurs été raccourcie. Il se rend à Saint-Pétersbourg sans illusions, peut-être à reculons ou avec une certaine appréhension ».

A Moscou, où Vladimir Poutine vient d’entamer son quatrième mandat, l’attentisme prédomine un an après l’élection d’Emmanuel Macron. « Il tente de positionner la France de nouveau comme une puissance mondiale. Cela fait longtemps que ce n’était plus le cas. S’il est sérieux, alors il y a de quoi discuter entre Poutine et Macron. S’il ne s’agit que de mots, alors Vladimir Poutine le comprendra très vite », avertit l’expert Fiodor Loukianov, président du Conseil pour la politique extérieure et de défense.

 

Source : ICI

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.