Emmanuel Macron MACRON-LANTA NOUVELLE CALÉDONIE

 

Nouvelle-Calédonie: Pourquoi la visite d’Emmanuel Macron est très sensible

Le chef de l’Etat a commencé ce jeudi un déplacement de trois jours en Nouvelle-Calédonie, à l’occasion du trentième anniversaire de l’assaut de la grotte d’Ouvéa et à six mois d’un référendum sur l’autodétermination de l’île…

 

C’est sa première fois là-bas. Emmanuel Macron est arrivé ce jeudi en Nouvelle-Calédonie, où il est en déplacement durant deux jours. Une visite scrutée et attendue, à six mois du référendum sur l’autodétermination de l’archipel prévu le 4 novembre. Un scrutin à l’issue duquel la collectivité d’Outre-Mer pourrait retrouver sa pleine souveraineté, conformément aux dispositions de l’accord de Nouméa, et qui attise les tensions entre partisans de l’indépendance et leurs opposants, donnés majoritaires. Le chef de l’Etat se rendra aussi à Ouvéa à l’occasion du 30e anniversaire de l’assaut meurtrier de la grotte de Gossanah, où sa venue n’est pas souhaitée de tous, à commencer par les familles des victimes. Un déplacement à forte portée politique et symbolique, au cours duquel le chef de l’Etat sera attendu au tournant.

Un grand discours et des commémorations

A sa descente d’avion, le chef de l’Etat s’est dit « très heureux » de « venir ici dans une année qui est importante pour la Nouvelle-Calédonie ». Quelques mois après la visite de son Premier ministre sur l’archipel, Emmanuel Macron devrait rappeler les « valeurs communes » et l’histoire qui unissent les Français de métropolitains et de Nouvelle-Calédonie. « Ce sera d’abord l’occasion (…) de consacrer des moments importants de notre histoire commune, des moments qui ont pu être parfois douloureux, comme ceux que nous aurons à commémorer », soulignait-il en début de semaine, citant « l’anniversaire des 30 ans d’Ouvéa ».

 

Source : ICI

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *