Emmanuel Macron Brigitte Macron RRRrrrr!!!

Les ministres ne tarissent pas d’éloges sur la première dame. Un moyen sûr de s’attirer les bonnes grâces du président

Pas besoin d’être grand clerc pour saisir l’affaire : sur Brigitte Macron, mieux vaut en faire deux fois trop que d’en dire trois fois rien. Le président n’est pas seulement pointilleux sur le sujet, il est à fleur de peau, capable de bouillir de rage parce que Jean-Michel Psaïla, le patron de l’agence photo Abaca, a évoqué, images à l’appui dans un reportage de Complément d’enquête diffusé sur France 2 il y a quelques mois, des clichés retouchés de la première dame, dont les rides auraient été effacées. « Ce type a insulté ma femme », fulmine son époux après la diffusion de l’émission, pas content pour longtemps. En la matière, soyons clair – dans l’esprit d’Emmanuel Macron, le pardon ne fait pas partie des options.

« Brigitte », c’est simple : aux yeux de son mari, on l’aime ou on l’aime. Certains ministres l’ont compris plus vite que d’autres. Dès le mois de juillet 2017, quelques semaines après sa nomination à la tête de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer se confie dans le Journal du dimanche. A propos de l’épouse du chef de l’Etat, ancien professeur de lettres, il dit : « Je perçois Brigitte Macron comme la prof idéale. » Rien de moins.

Brigitte Macron, la nouvelle Simone de Beauvoir ?

Au gouvernement, la première dame compte une autre groupie affichée : Marlène Schiappa. La secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes n’a jamais rechigné à confier qu’elle était « très proche de Brigitte ». Dans un portrait qui lui est consacré, le Canard enchaîné rapporte que Schiappa, interrogée le 13 mars au consulat de New York sur les femmes qui, selon elle, symbolisent la France, évoque Simone de Beauvoir et Brigitte Macron. L’éloge est flatteur ; la liberté de blâmer, en revanche, semble s’être un peu perdue en route.

Personne n’est en reste, et surtout pas le chef de l’exécutif, premier de cordée enthousiaste, quasiment aveuglé par tant de qualités : « Brigitte Macron a une densité de réflexion et une profondeur culturelle impressionnante », s’enflammait Edouard Philippe en septembre dernier, cité par Le Figaro. Richard Ferrand, le patron des députés REM, juge sa présence « rayonnante » ; son homologue du Sénat, François Patriat, assure qu’elle « fait l’unanimité ». Un jour, peut-être, quelqu’un osera : « Mais qui est ce monsieur aux yeux bleus, à côté de Brigitte Macron ? »

 

Source : ICI

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.