Macron Matias Lamberts MACROLEO E NOS

Share Button

Emmanuel Macron EMMANUELLE EST COLÈRE

 

La grosse colère de Macron face aux eurodéputés hostiles aux frappes en Syrie.

 

« Nous nous étions habitués à ce que le camp du droit soit le camp du faible. Je ne m’y résoudrai jamais. » Emmanuel Macron a singulièrement haussé le ton devant le Parlement européen où il était venu défendre sa vision de l’Europe et ses « consultations » pour relancer la construction de l’UE.

 

Vivement critiqué après les frappes françaises, américaines et britanniques visant la Syrie de Bachar al-Assad en riposte à l’usage d’armes chimiques, le président de la République a laissé éclater sa colère. « Les mêmes, les mêmes qui à chaque fois s’indignent devant les images que nous avons vu, d’enfants, de femmes, morts d’attaques de chlore, les mêmes, restons-nous assis? Défendons nous des droits en disant ‘les droits c’est pour nous, les principes c’est pour nous, la réalité c’est pour les autres’? Non, non! », a-t-il tranché avec véhémence.

« Nous, nous faisons la guerre aux terroristes. Bachar al-Assad fait la guerre à son peuple. Trois pays sont intervenus et je vous le dis avec beaucoup de franchise : pour l’honneur de la communauté internationale. Pour justement, dans un cadre multilatéral, de manière ciblée, sans aucune victime humaine, détruire trois sites de production d’armes chimiques », a-t-il rappelé en reconnaissant que, si « ces frappes en elles-mêmes ne règlent rien », « elles rappellent les principes de la communauté internationale ».

 

Source : ICI

 

 

Share Button

Emmanuel Macron IDIOT SAPIENS

 

Frappes en Syrie : les fanfaronnades de Macron démenties par Washington et la Turquie.

 

Au cours de son interview dimanche soir, Emmanuel Macron s’est vanté d’avoir « convaincu » Donald Trump et « séparé » Russes et Turcs sur la question syrienne. Mais Ankara et Washington se sont empressé de contredire ces affirmations.

Emmanuel Macron en aurait-il trop fait ? Au début de son interview par Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel ce dimanche 15 avril, le président de la République a livré sa version des coulisses et des conséquences des frappes aériennes ayant ciblé le programme d’armement chimique de la Syrie, se targuant d’avoir « séparé » la Turquie et la Russie ainsi que d’avoir « convaincu » Donald Trump de maintenir ses troupes sur le terrain. Deux affirmations qui ont suscité pas moins de trois démentis en moins de 24 heures, venant à la fois de Washington et d’Ankara.

 

Suite & Source : ICI

Share Button

Brigitte Macron LE BIRTHDAY DE BIRGUITTE

 

 Le premier anniversaire de première dame. Ce vendredi 13 avril, Birguitte Macron fête ses 65 ans.

Share Button