Nadine Morano WHITE POWER

« Pays de race blanche » : Nadine Morano maintient ses propos (et s’enfonce)

 

Séquence délicate pour Nadine Morano. Invitée ce lundi 12 février au matin d’Europe 1, la nouvelle conseillère politique de Laurent Wauquiez est  – il ne manquait qu’elle – revenue sur la polémique née du départ de la candidate Mennel Ibtissem de l’émission « The Voice » (TF1), coupable d’avoir posté des messages complotistes après les attentats de 2016.

Avant elle, Cotillard ou Kassovitz ont proféré des énormités sur le 11 Septembre

Et le droit à l’erreur alors ? « Vous n’avez jamais dérapé ? Vous n’avez jamais tenu des propos dont vous n’étiez pas très fière ? Sans présenter des excuses? », lui demande le journaliste Patrick Cohen. Réponse de Nadine Morano : « Non, non, non, non, non, non. »

« Le général de Gaulle l’a écrit »

Après avoir brandi les « Mémoires d’espoir » du général de Gaulle – afin de l’offrir à son intervieweur, la députée européenne s’insurge au moment de se voir rappeler ses propos sur la « France, pays de race blanche »: « Le général de Gaulle l’a écrit […] Vous mettez au même niveau le général de Gaulle et quelqu’un qui tient des propos complotistes ? », répond-elle, répétant une nouvelle fois que ces propos sont ceux du général. Il s’agit en réalité de propos que lui attribue Alain Peyrefitte dans un ouvrage paru en 1994, soit 24 ans après sa mort.

« Ce sont des propos que vous assumez ? Que vous maintenez ? – Ben écoutez, évidemment. »

Pas d' »excuses ? »…

 

Source & Suite : ICI

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.