Donald Trump GROSSE MERDE

Tuerie en Floride : cette élève présente lors de la fusillade répond à Trump ce que tout le monde pense sur les armes

« Je ne veux pas de tes condoléances »

FLORIDE – Après l’effroi, la colère. Au lendemain de la fusillade dans un lycée en Floride qui a fait 17 morts, un constat alarmant s’impose: nous sommes le 15 février et depuis le début de l’année, 18 fusillades ont eu lieu dans des écoles aux États-Unis. Alors que Donald Trump a présenté ses condoléances aux victimes via Twitter, Sarah Chadwick, une élève de l’école sinistrée lui a répondu à la volée sur ce qui importe réellement dans cette histoire: le contrôle des armes.

« Je ne veux pas de tes condoléances, espèce de grosse merde, mes amis et professeurs ont été abattus. Plusieurs de mes camarades de classe sont morts. Faites quelque chose au lieu d’envoyer des prières. Les prières ne régleront pas cela. Mais le contrôle des armes empêchera que cela se reproduise », tweete l’adolescente, visiblement très affectée.

 

Cette réponse incendiaire est devenue virale sur le réseau social avec près de 155.000 retweets et près de 370.000 « likes ».

Auprès d’une télé locale, Sarah Chadwick a témoigné de ce moment d’horreur où elle a compris que son école était la cible de tirs.

L’adolescente n’est pas la seule élève témoin de la fusillade à descendre en flèche le président sur son absence de réaction concernant la loi sur le contrôle des armes.

David Hogg, l’un des élèves qui a survécu et dont la jeune sœur a perdu deux amis dans la fusillade, a été interviewé par de nombreux médias. Il s’est adressé directement au Congrès face à la caméra:

D’autres élèves ont également réagi sur Twitter, agacés par une commentatrice politique conservatrice qui accuse la gauche de se servir de ce massacre pour parler de la loi sur le contrôle des armes, arguant qu' »il ne s’agit pas ici d’arme, mais d’un autre fou« .

« Une arme à feu a tué 17 de mes camarades de classe. Une arme à feu a traumatisé mes amis. Toute mon école, traumatisée par cette tragédie. Cela aurait pu être évité. S’il vous plaît ». »Il s’agit bien d’arme à feu, ici, sorcière de l’enfer ».

« Je me suis cachée dans un placard pendant 2 heures. Il s’agissait d’armes à feu. Vous n’étiez pas là, vous ne savez pas ce que ça fait. Les armes donnent à ces gens dégoûtants la capacité de tuer d’autres êtres humains. Il s’agit d’armes à feu et de toutes les personnes qui ont eu leur vie brusquement terminée à cause des armes à feu ».

 

Source : ICI

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.