Anne Hidalgo RATATOUILLE

 

Les rats qui envahissent Paris pourraient bien coûter sa réélection à Anne Hidalgo

 

Les rats sont devenus le cauchemar des Parisiens mais aussi celui… d’Anne Hidalgo. La maire de Paris est tenue pour responsable de la saleté des rues de la capitale et d’une situation qui dégénère.

 

Ils grouillent ! Ils sarabandent ! Poil lustré, queues dressées, dents aiguisées, les rats remontent à la surface de Paris avec les inondations et une vidéo « vi-rat-le » du journal Le Parisien. Plus d’1,2 million de vues pour « cette vidéo de l’horreur », qui met en scène un grouillement de ces sales bestioles dans une benne à ordures. Avec ce commentaire effrayant d’un éboueur : « ces rats, râle-t-il, ont de moins en moins peur de nous. Ils n’ont pas hésité à attaquer plusieurs de mes collègues…L’un d’entre eux a été mordu au bras…Un autre à la gorge ». Ce ne sont pas des kangourous rats, non, mais « ils sont énormes. Ca va être un carnage », prophétise cet agent de la propreté au milieu de cette saleté. Bref c’est l’angoisse !

Les internautes partagent cet effroi, et une grande colère contre… Anne Hidalgo ! La maire de Paris est tenue pour la grande « ratsponsable » de cette prolifération dont fort peu de Parisiens doutent, puisque chacun en a vu au moins un « gros comme ça, ou même comme chat ». Passons sur les militants du Front National qui font, sans pudeur aucune, l’amalgame des « invasions immigrés-rats », certains en appelant de nouveau aux « ratonades d’autrefois pour exterminer ces vermines ». Ceux-là n’expulseront jamais leurs fantasmes.

Paris capitale la plus sale du monde ?

La droite, elle évite de glisser dans ces extrémismes, et rappelle qu’elle a alerté  l’Hôtel de Ville, il y a bien longtemps, « sans que les mesures appropriées aient été prises ». Rachida Dati, l’élue du 7ème arrondissement avait ainsi appelé l’attention d’Anne Hidalgo à plusieurs reprises sur la multiplication de ces nuisibles sur le Champs de Mars. Idem pour Pierre Yves Bournazel, député LR et  probable candidat à la Mairie de Paris, qui, il y a quelques jours encore, adressait plusieurs courriers pour dénoncer cette présence invasive dans les écoles…

 

Source : ICI

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.